Rustrel, Le cafe de la place : fallait pas y aller

En ce beau mois d’Aout 2010, en bons touristes que nous sommes, recherchant un peu de fraicheur, le café de la place nous avait semblé l’endroit idéal. Avec cette chaleur, qui n’aurait pas envie d’une glace … 16h30 – 17h, normal ! La belle pancarte remplie de glaces et cornets bien connus, nous y allons plein d’entrain.

DSCN1099

Un peu refroidis par l’accueil bourru du patron, qui doit en avoir marre de voir ces couillons de parisiens ( accessoirement lui faisant son CA de l’année en 2 mois ), nous y allons tout de même. On choisit dans son congélo magique, une bonne glace chacun. On s’installe, on commence à déguster, et on lui tend un beau billet parisien de 10€. Jusque là tout va bien. Trois minutes plus tard, le charmant patron nous rend la “monnaie” :  4€. Surprise, ou bien je ne sais pas compter, ou bien il y a un problème. La glace cornet à 3€, plus mon magnum affiché à un maximum de 2€50 sur la pancarte devant le café, ne font pas  6€ ??? Je lui indique gentiment, il me répond non c’est 3€ le magnum. Je lui rétorque que sur l’affichage le prix est de 2€50 maximum, le magnum que j’ai choisi est même à 2€20 sur l’étiquette défraichie. Sans complexe il me répond que sur l’affichage à l’intérieur le prix est de 3€ et que c’est celui-ci le bon ! Point barre, pas de négociation possible, et puis c’est les vacances on va pas s’énerver pour un tel comportement, mieux vaut garder sa bonne humeur.

Vous l’aurez compris si vous allez à Rustrel, charmant petit village du Vaucluse n’allez pas au café de la place, sauf si vous souhaitez vous défouler sur le patron, mais allez en face aux Platanes : resto & bar à la bonne franquette tenu par de jeunes gens super sympas acceptant volontiers les couillons de parisiens ( nous !).

Dix ans plus tard

De passage à Rustrel cette année (2020), je devais donner une nouvelle chance au café de la place. Dix ans plus tard, c’est toujours le même patron, bourru, sans masque pendant la crise COVID et le cigare au bec, même à l’intérieur de son restaurant. Il a toujours  cette démarche nonchalante, l’air de se foutre de tout, mais je le trouve presque attendrissant. Je ne sais pas si c’est lui ou moi qui a prit de l’âge mais mon expérience d’aujourd’hui est différente.

Le patron du café de la place, quand  il parle de son pays, on sent qu’il aime sa région, son Colorado qu’il défend contre l’afflux de touristes qui détériorent le site en faisant ce qui n’est pas autorisé, à monter n’importe où. Il parle des sept cheminées qui ne sont plus qu’une après que les six autres ce soient écroulées. 

Pour l’anecdote, le café de la place ne sert plus de glaces, donc cette fois-ci aucune chance de se fâcher sur le prix de l’esquimau !

Comments (7):

  1. Guy

    22/10/2011 at 12 h 29 min

    Conseil de Parisien à ne pas écouter, le patron a certainement bien jugé ses interlocuteurs, sous ses dehors bourru il a un coeur d’or, et je défie quiconque de trouver un endroit où l’on peut manger une viande aussi bonne, et un morceau de taille aussi importante.
    Peut-être que le Chef n’a pas été assez vigilant sur ses étiquettes, on n’établit pas sur réputation sur de tels critères, allez y manger et vous vous rendrez compte vous même.

    Répondre
  2. Guy

    22/10/2011 at 12 h 45 min

    Ah oui j’ai oublié de parler des prix pratiqués au café de la place, à Paris les prix sont presque du double et le soleil on s’en brosse le plus souvent !

    Répondre
  3. Anonyme

    15/03/2012 at 13 h 09 min

    Comme on peut encore le constater ici le parisien est nombriliste ( évidemment sans lui toute la province serait ruinée s’il ne venait pas lui acheter des magnums )
    et super paranoïaque ( mon dieu tout le monde va voir que je suis parisien ).
    On n’est plus au temps de jean de Florette avec les gentils de la ville est les méchants de la campagne.
    C’est un simple problème d’affichage et il est vrai que dans ce cas le patron était en tort. Mais rien à voir avec le fait d’être ou non un pauvre petit parisien

    Répondre
  4. josiane

    18/07/2012 at 10 h 19 min

    tu as raison guy les parisiens veulent être les roi partout , mais nous quand on
    va à PARIS les prix en terrasse changent , c’est souvent le double et même plus et nous acceptons sans rien dire , donc je leur dit de manger leurs glaces , visiter la région et pas nous faire

    C H I E R

    Répondre
  5. Anonyme

    27/08/2012 at 22 h 23 min

    je suis rustrélien et moi je dis que le patron du bar de la place est un con !!!!!
    voila et moi je ne suis pas un parisien !!!
    allez chez gerard en face c est mieux …

    Répondre
    • Anonyme

      31/12/2013 at 22 h 28 min

      C’est toi le con !

      Répondre
  6. Je ne dirai pas mon nom !

    13/08/2013 at 20 h 09 min

    Guy tu as raison car ils sont près à tous pour les gens SYMPA! Et Guy je te connais je ne sais pas si tu te rapelles de deux petite fille au mois davril à qui tu raconter tous !! Et chichi le patron du bar si il ne vous reçoit pas bien c’est que vous le mériter !! Ils ne faut surtout pas aller au bar dans fasses car pour se g vue une fois le serveur été super maladroit ne retenez pas les commendes et n’était pas SYMPA je pense que rien que c’est 3 commentaire la suffises pour ne pas vous écouter !! Et pourtant je suis parisienne !!
    Et nous mangeons super bien pour peut cher !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.