Un Internet libre et ouvert pour un monde libre et ouvert

Depuis lundi, à Dubaï, les pays membres l’Union internationale des télécoms (IUT), l’organe de l’ONU chargé de superviser les télécommunications internationales – vont débattre pendant 11 jours des règles internationales à appliquer à Internet.

Il est rare que Google communique sur les libertés et s’engage autant que cette fois ci, sur sa page dédiée, “Take Action” google nous dis :

Internet compte aujourd’hui plus de deux milliards d’utilisateurs.Certains gouvernements ont l’intention de profiter d’une rencontre à huis clos en décembre prochain pour réguler Internet et accroître la censure.

À l’UIT, seuls les gouvernements disposent d’un droit de vote, y compris ceux qui sont opposés à un Internet libre et ouvert. Les ingénieurs, les entreprises et les personnes qui construisent et utilisent le Web n’ont pas voix au chapitre.

Ci-dessous une vidéo qui explique bien la situation :

Si vous vous sentez concerner par ce sujet et que vous aussi vois souhaitez faire entendre votre voix et signer la pétition de Google : “TakeAction

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.