La faute de l’orthographe

Quand je rentre du travail le soir, j’écoute par Jupiter, l’émission présentée par Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek tous les jours sur France Inter.

Le 18 février dernier, les invités de l’émission sont Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, professeurs et linguistes, qui ont écrient et jouent un spectacle-conférence « La Convivialité » dans le quel ils détricotent l’orthographe telle qu’on nous l’a apprit à l’école et nous explique pourquoi et comment nos aberrations orthographiques sont rentrées dans la normes au fil de siècles.

Quand j’ai entendu l’interview de ces deux énergumènes qui doivent exaspérer nos académiciens, j’ai tout de suite été interpellé par la logique et les explications toutes bêtes qu’ils nous livrent de l’orthographe.

L’orthographe de la plupart des livres français est ridicule (…) L’habitude seule peut en supporter l’incongruité.

Voltaire, Dictionnaire philosophique, 1764

Comme vous avez pu certainement vous en apercevoir, si vous lisez ce blog de temps en temps, je ne suis pas très amis avec l’orthographe et la grammaire. C’est donc une petite vengeance personnelle contre ceux qui, un peu partout sont capables de remarquer la moindre petite faute d’orthographe au lieu de ce concentrer sur le message. Je sais bien que la forme et la norme c’est important mais ça ne doit tout de même pas anéantir le fond. Comme le disent très bien Jérôme et Arnaud, l’orthographe est pour certains une manière d’exercer un pouvoir, de montrer leur supériorité toute relative.

Les francophones confondent souvent l’orthographe et la langue. Mais l’orthographe, c’est l’écriture de la langue, pas la langue elle-même.

Et ce n’est même pas l’écriture en termes de style ou de qualité de phrase. C’est le code graphique qui permet de transmettre, de retranscrire la langue orale.

Comme les partitions sont au service de la musique, l’orthographe n’est qu’un outil au service de la langue.

Arnaud Hoedt & Jérôme Piron – La faute de l’orthographe

Le livre est un petit livre que j’ai lu d’une seule traite en un peu moins de deux heures. Il est tiré de leur spectacle et la mise en forme semble très bien retranscrire les petits effets de mise en scène. Parfois on tombe sur des pages avec une seule phrase, parfois sur un dessin, puis un mini bande dessinée, du code informatique. Ce livre est un vrai plaisir à lire pour les gens qui comme moi lise très peu. Les exemples sont percutants et on comprend très vite pourquoi le Français a une orthographe vraiment complexe.

On écrit dix avec un x qu’on prononce /s/, alors qu’on écrit une dizaine avec un z et un dixième, qu’on écrit x, mais qu’on prononce /z/

Arnaud Hoedt & Jérôme Piron – La faute de l’orthographe

Plein de bons sens, ce livre est un vrai bon moment de fraicheur. A lire si comme moi vous en êtes en froid avec l’orthographe ou si vous voulez en savoir un peu plus sur ce code graphique qui retranscrit tant bien que mal notre belle langue française.

Je vous met un petit teaser en vidéo qui résume bien l’esprit et la tonalité du livre et je suppose du spectacle.

 

Comments

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like
Instagram