Logitech Folio Touch une alternative sérieuse au Magic Keyboard pour iPad Pro

Le MagicKeyboard killer

L’iPad Pro tient une grande place dans ma vie numérique. Il y a un peu plus d’un an, je l’ai équipé d’un SmartKeyboard. Dans l’utilisation que j’ai de l’iPad Pro, un clavier est presque devenu un indispensable.

Avec l’arrivée de iPadOS 13 et bientôt de iPad OS 14, la prise en charge de la souris a encore fait évoluer la manière dont on peut exploiter un iPad. J’ai donc équipé mon iPad d’une souris. Cette configuration me plait bien quand je suis tranquillement installé à la maison, mais c’est toujours une contrainte de devoir emporter un accessoire de plus pour utiliser l’iPad à l’extérieur. Et puis poser son iPad sur une table en terrasse pour travailler c’est facile, mais en plus sortir la souris, ça fait quand même un peu beaucoup.

Alors, quand Apple a annoncé le MagicKeyboard pour iPad Pro, il m’a beaucoup fait envie. Je suis passé récemment dans un Apple Store le tester et il faut bien l’avoué, ce combo clavier + trackpad est une vraie réussite. Cependant je n’ai pas craqué, car pour moi il a trois inconvénients. Premièrement son prix, plus de 300 euros je n’étais pas encore prêt. Le second son ergonomique, pour moi l’iPad est une tablette et ne pas pouvoir utiliser mon iPad en mode tablette sans avoir à l’enlever de sa cover est un non-sens. Enfin, et même si je suis soigneux, je trouve dommage que les SmartKeyboard et MagicKeyboard ne protègent pas les côtés de l’iPad.

Et puis il y a quelques semaines, Logitech a annoncé le Folio Touch qui semble répondre beaucoup plus à mon utilisation. Le jour de sa sortie sur le site d’Apple et après vérification auprès du service client qu’il s’agissait bien d’une version AZERTY, j’ai passé commande. Après quelques jours d’utilisation, je vous livre mon retour d’utilisation.

Le Logitech Folio Touch

L’installation est plus que simple, il suffit d’insérer l’iPad dans la protection et le tour est joué. Grâce au Smart Connector le clavier est automatiquement reconnu et alimenté en énergie par l’iPad.

Il faudra bien penser à faire la mise à jour de l’iPad et du Folio Touch grace à l’application Logitech Control pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du clavier notamment le rétro éclairage et du passage en mode clavier virtuel quand on utilise l’iPad comme une tablette.

Une fois la mise à jour faite, le Folio Touch est redoutable d’efficacité. Je travaille au quotidien avec des produits logitech, clavier + souris, et je retrouve tout le savoir-faire de l’entreprise suisse dans ce Folio Touch.

Le Clavier

Il faut le reconnaître, Logitech sait faire des claviers et le montre une nouvelle fois avec ce Folio Touch. La course des touches est courte, mais suffisante pour avoir le ressenti de la frappe. L’espacement des lettres est bon et finalement le clavier n’est pas si petit pour un iPad de 11 pouces. Je suis habitué à travailler avec un clavier compact, j’utilise au quotidien un k380 de chez Logitech et au final je ne suis très à l’aise à taper sur clavier du Folio Touch. Le clavier est assez silencieux, vous ne gênerez pas trop vos voisins en mode nomade.

Logitech apporte une rangée supplémentaire de touches de fonctions au clavier proposer par Apple. On retrouve les contrôles multimédias, la luminosité de l’écran et du rétroéclairage du clavier, une touche home, une recherche, une pour le verrouillage et enfin une touche pour faire apparaître le clavier virtuel. Cette rangée de touches n’est pas indispensable à mon sens, mais est plutôt pratique pour le contrôle du son et de la luminosité et permet de gagner un peu de temps.

Le Trackpad

Bien que le trackpad soit de taille réduite par rapport aux énormes trackpads qu’Apple à l’habitude de proposer sur ces produits, je le trouve suffisant pour mes petites mains. Grâce au Smart Connector le trackpad n’a aucune latence, c’est très agréable. Il reprend tous les gestes du trackpad du Magic Keyboard. La seule différence avec le trackpad d’Apple est que le clic n’est accessible que sur le bas du trackpad. Personnellement j’utilise peu le clic des trackpads et préfère utiliser le touch pour cliquer, clic gauche avec un toucher à un doigt et clic droit avec un toucher à deux doigts. Le défilement se fait en glissant avec deux doigts, il est possible d’opter pour un défilement non naturel similaire au défilement avec la souris. On retrouve l’ensemble des gestes, un, deux, trois doigts, c’est un vrai confort d’utilisation. Après quelques jours, la navigation dans l’iPad est complètement fluide, pour passer entre les applications, afficher le bureau, ou afficher le multitaches.

La Cover

Parlons tout de suite du seul point faible de cette Cover : le poids. Un peu mois de 650 grammes pour la pochette seule, et environ 1,1kg avec l’iPad Pro, soit juste quelques grammes de moins qu’un Mackbook Air. Alors oui, l’iPad prend un peu d’embonpoint, mais au final on s’habitue assez vite.

Pour le reste, cette cover est presque parfaite. La matière semble robuste et beaucoup moins salissante que le smartkeyboard que j’utilise depuis maintenant plus d’un an. Contrairement à ce dernier, la coque protège tout l’iPad, y compris les tranches. Le système de « pied », qui ressemble étrangement à ce que propose microsoft sur ces surfaces, est très efficace et permet de régler l’orientation de l’écran très finement. Avec le temps, j’espère que la charnière de ce pied restera aussi robuste qu’aujourd’hui. A noter que ce système avec le pied vous prendra un peu plus de place sur la table qu’avec le Magic Keyboard ou le SmartKeyboard, mais ça reste quand même très exploitable, même sur les genoux.

Le gros avantage de cette cover vs la magic keyboard d’Apple n’est pas pour moi son prix, mais la possibilité d’utiliser l’iPad en mode tablette sans avoir à séparer l’iPad de la cover. Le clavier se retourne entièrement sur le dos de la cover et on se retrouve avec une tablette entre les mains. Quand le clavier est dans cette position, il est inopérant, pas de risque de frapper n’importe quoi et le clavier virtuel de l’iPad prend le relais quand il faut taper du texte.

Enfin, pour regarder du contenu multimédia, vous pouvez placer le clavier contre la table et ainsi gagner de la place. Je ne suis pas très fan de cette configuration, j’ai toujours peur de salir le clavier, en revanche c’est très pratique pour le placer sur ces genoux ou pour l’utiliser allongé.

Cerise sur le gâteau, Logitech a pensé à l’emplacement pour l’Apple Pencil, qui se loge toujours au même endroit et un rabat vient sécuriser l’ensemble. Ainsi plus de risque de perdre le stylet.

Alors Magic Keyboard ou Folio Touch

Vous l’aurez compris ça sera Folio Touch de chez Logitech. Pour moi le clavier et le trackpad se valent vraiment, mais là où l’emporte Logitech c’est sur la Cover.

Ce qui me bloque vraiment avec le Magic Keyboard c’est qu’il faut retirer l’iPad pour l’utiliser en mode tablette. Du coup pour moi, le Magic Keyboard est plus adapté à une utilisation à la maison en mode desktop. J’emmène mon iPad partout et j’aime bien consulter mes mails ou lire le journal en terrasse au café. Pour faire ça avec le Magic Keyboard il faudrait que je sorte l’ensemble de mon sac, que j’ouvre le Magic Keyboard et que je retire l’iPad de sa cover. Avec le Folio Touch de Logitech, je sort le tout de mon sac, je rabats le clavier au dos de la cover et voilà je suis opérationnel.

Dernier point pour le Logitech, le prix, 160€ vs 340€ : moins cher pour des fonctionnalités supplémentaires. Il n’y a que si vous souhaitez le fabuleux design du Magic Keyboard que vous opterez pour la solution d’Apple.

Le seul bémol du Logitech c’est le poids, on est presque sur un poids d’ordinateur compact. Personnellement ça ne me gêne pas trop, car j’utilise plus mon iPad comme un ordinateur, mais je comprends que ça peut être un certain frein pour ceux qui souhaitent conserver la légèreté de l’iPad Pro.

Et vous, possesseur d’un iPad Pro, quel sera votre choix, Magic Keyboard, Folio Touch ou d’autres solutions ?

Comments (1):

  1. Cédric

    17/08/2020 at 11 h 53 min

    Merci Jérôme pour ce beau test/critique. Cela me convainc qu’il faut que j’investisse également. Problème, le logitech n’existe pas (encore ?) pour l’iPad Pro 12.9. Dommage ;-(

    Encore merci, à bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.